Bordeaux · Rassemblement citoyen contre les LGBTphobies

Aujourd’hui nous nous rassemblons à Bordeaux pour dénoncer l’agression homophobe de samedi dernier.

À Nantes des militantes ont porté plainte, avec difficulté, pour des insultes et intimidations sexistes et lesbophobes qu’elles ont subies pendant une réunion au centre LGBTI+ samedi 2 février.

Deux samedis, deux agressions.

Pour ces deux agressions dont nous sommes au courant, combien d’insultes, de rejets, d’agressions, de faits de harcèlement à caractère LGBTIphobe ont eu lieu partout en France, dans la rue, en milieu scolaire ou professionnel, dans les familles, dans les administrations… ?

La Fédération LGBTI+ déplore la banalisation des discours et des actes de haine envers les personnes et associations LGBTI.
Le gouvernement actuel et ses prédécesseurs ont leur responsabilité dans cette situation. En laissant le champ libre aux mouvements et personnalités réactionnaires pour s’exprimer dans les médias et dans la rue, ils ont créé un terreau pour les violences LGBTIphobes. Mais ils ont aussi attisé un climat d’hostilité envers bien d’autres minorités : racisme d’État, antisémitisme, handiphobie, islamophobie… Ce n’est pas de cette société morcelée que nous voulons !

Les associations de la Fédération LGBTI+ témoignent de leur sincère soutien aux trois victimes mais aussi à toutes les personnes LGBTI d’Aquitaine qui par cette violence se sont senties meurtries ou menacées dans leur identité. Vous n’êtes pas seul·e·s !

Nous ne laisserons pas la haine gagner. Tolérance zéro face aux LGBTIphobies !